clddm

Profil socio-économique

 Cliquez sur la ville pour afficher son profil.

 

St-Placide Oka St-Joseph-du-Lac Pointe-Calumet St-Eustache Ste-Marthe-sur-le-Lac Deux-Montagnes

 

La MRC de Deux-Montagnes regroupe les villes de Saint-Eustache, Deux-MontagnesSainte-Marthe-sur-le-Lac, Saint-Joseph-du-Lac, Pointe-Calumet, Oka et Saint-Placide.

 

Située à une vingtaine de kilomètres de Montréal, la MRC s’ouvre au nord sur la région des Laurentides et au sud sur les régions de Laval et Montréal.  Elle est bornée à l’ouest par la MRC d’Argenteuil, au nord par la MRC de Mirabel, à l’est par la MRC Thérèse-de-Blainville et au sud par la MRC de Vaudreuil-Soulange. Elle se trouve au confluent de la Rivière des Outaouais, du Lac de Deux-Montagnes et la Rivière des Milles-Îles.

 

La MRC de Deux-Montagnes couvre une superficie de 240 km2.

 

RÉSEAU ROUTIER

 

La MRC de Deux-Montagnes est située au cœur d’un réseau routier important, lui donnant accès rapidement aux régions de Montréal, Québec, Ottawa, Toronto, New York et Boston.

 

  • Dans l’axe nord-sud, on retrouve à proximité, les autoroutes 15, 13, 19 et deux routes nationales, soient la 117 (boulevard Labelle) et la 148 (boulevard Arthur-Sauvé).
  • Dans l’axe est-ouest, trois autoroutes la ceinturent, soient la 640, la 440 et la 50.  Une route nationale, la 344 la traverse sur toute sa longueur.
  •  Notons que le réseau d’autoroutes rejoint en quelques minutes l’autoroute 40, l’axe est ouest canadien.
  • Aux abords du Lac des Deux-Montagnes, la Traverse Oka – Hudson relie la MRC à l’ouest de Montréal en quelques 10 minutes du 6 mai au 30 octobre. Durant la saison hivernale, selon les conditions, un pont de glace relie les deux rives.

 

TRANSPORT EN COMMUN

 

La Société de transport de Laval (STL) assure un service régulier de Saint-Eustache à Montréal (Métro – station Henri-Bourassa).

 

Le Conseil inter-municipal de transport (CIT) de Deux-Montagnes assure un service d’autobus de Saint-Eustache à Pointe-Calumet. De plus, il relie Saint-Eustache à Sainte-Thérèse.

 

L’Oka-Express (autobus) assure un lien pour les municipalités d’Oka, de Saint-Joseph-du-Lac et de Saint-Placide jusqu’à la gare intermodale de Deux-Montagnes où l’Agence métropolitaine de transport (AMT) assure un service entre Montréal (Gare centrale) et Deux-Montagnes.  Les départs et arrivées sont très fréquents et conviennent parfaitement aux travailleurs; le trajet n’a qu’une durée approximative de trente-cinq minutes.

 

QUELQUES STATISTIQUES

 

TAUX DE CROISSANCE DE LA POPULATION

 

        VILLE  

 

        1981

        1991

       2001

Deux-Montagnes

9 889

13 035

17 080

Oka

2 807

3 314

3 194

Pointe-Calumet

2 935

4 482

5 604

Saint-Eustache

29 771

37 278

40 378

Saint-Joseph-du-Lac

2 272

4 312

4 882

Saint-Placide

1 145

1 387

1 537

Sainte-Marthe-sur-le-Lac

5 586

7 410

8 742

MRC

54 405

71 218

81 417

*  Source : Statistique Canada

 

COMMENTAIRES

 

  • La population totale de la MRC de Deux-Montagnes a atteint 81 417 habitants en 2001.  Cela représente 18 % de la population totale de la région des Laurentides.
  • La MRC de Deux-Montagnes est la troisième en importance dans les Laurentides, après les MRC de Thérèse-de-Blainville et de la Rivière-du-Nord.
  • La MRC de Deux-Montagnes a connu la deuxième plus forte croissance de la population de la région des Laurentides après la  MRC de Thérèse-de-Blainville.

 

 

REVENU ANNUEL MOYEN DES MÉNAGES

 

                 VILLE  

   2001

Deux-Montagnes

58 076 $

Oka

59 058 $

Pointe-Calumet

43 741 $

Saint-Eustache

55 462 $

Saint-Joseph-du-Lac

60 752 $

Saint-Placide

43 493 $

Sainte-Marthe-sur-le-Lac

52 464 $

MRC de Deux-Montagnes

55 078 $

MRC de Mirabel

53 028 $

MRC de Thérèse-de-Blainville

65 415 $

Région des Laurentides

52 391 $

Province du Québec

49 998 $

      *  Source : Statistique Canada

 

COMMENTAIRES

 

  • En 2001, le revenu moyen par ménage s’élevait à 55 078 $ dans la MRC de Deux-Montagnes, ce qui est supérieur à la moyenne québécoise (49 998 $) et à celle des Laurentides (52 391 $).
  • En 2001, le revenu moyen d’emplois des femmes de la MRC de Deux-Montagnes s’établissait à 24 615 $ et ceux des hommes à 37 664 $.
  • L’importance relative du recours aux transferts gouvernementaux différait également entre les collectivités; les transferts gouvernementaux représentaient 18 % du revenu des ménages de Saint-Placide et de Pointe-Calumet, contre 9 % pour Saint-Joseph-du-Lac et 10 % pour Deux-Montagnes et Saint-Eustache.

 

NIVEAU DE SCOLARITÉ PAR VILLE (2001)  (population 15 ans et plus)

           VILLE

  - 9  

  ans  

 9 à 13

   ans

       Etudes

         post-
   secondaire

      /métier

  Collégial

   Universitaire

Deux-Montagnes

9 %

39 %

20 %

18 %

14 %

Oka

9 %

39 %

20 %

18 %

14 %

Pointe-Calumet

22 %

48 %

18 %

8 %

4 %

Saint-Eustache

12 %

38 %

22 %

16 %

12 %

Saint-Joseph-du-Lac

12 %

45 %

18 %

14 %

11 %

Saint-Placide

22 %

44 %

15 %

9 %

10 %

Sainte-Marthe-sur-le-Lac

14 %

44 %

21 %

14 %

7 %

MRC de Deux-Montagnes

13 %

40 %

21 %

15 %

11 %

Région des Laurentides

14 %

38 %

21 %

14 %

13 %

Province du Québec

15 %

34 %

19 %

15 %

17 %

     *  Source : Statistique Canada
 
COMMENTAIRES
 
  • Les villes d’Oka et de Deux-Montagnes affichent les plus hauts niveaux de scolarité (collégial et universitaire) de la MRC.

TAUX DE CHÔMAGE PAR VILLE OU AUTRE 

                               VILLE

      2001

     2004

Deux-Montagnes

6,9 %

 

Oka

2,7 %

 

Pointe-Calumet

8 %

 

Saint-Eustache

5 %

 

Saint-Joseph-du-Lac

4,1 %

 

Saint-Placide

7,6 %

 

Sainte-Marthe-sur-le-Lac

7,2 %

 

MRC de Deux-Montagnes

5,7 %

 

Région des Laurentides

7 %

6,8 %

Province du Québec

8,2 %

8,5 %

     *  Source : Statistique Canada

COMMENTAIRES

  • En 2001, les indicateurs du marché du travail étaient favorables pour la MRC de Deux-Montagnes.  Ainsi, le taux de chômage observé de 5,7 % constituait le plus bas taux observé en vingt ans.  À cet effet, la MRC de Deux-Montagnes se positionne favorablement comparativement à la région des Laurentides et au reste du Québec.
  • Le taux de chômage en 2001 était identique chez les femmes que chez les hommes, à 5,7 %.

ENTREPRISES

  • En 2002, on dénombrait dans la MRC de Deux-Montagnes,  2 202 employeurs, dont les 2/3 comptaient moins de 5 employés.  Les plus importantes entreprises se retrouvant dans les secteurs industriels et institutionnels.
  • Un total de 31 établissements compte chacun plus de 100 employés.
  • Le Parc industriel de la ville de Saint-Eustache, un des plus  importants dans la couronne Nord comprends trois sections donc la superficie totale est de 27 568 400 pieds. Plus de 280 entreprises embauchent près de 6000 travailleurs. Depuis 2004, s’ajoutent à ce parc, 12 500 000 pieds carrés additionnels pour des nouvelles implantations. Voir la section parc industriel de notre site à cet effet.
  • Le secteur tertiaire domine la structure économique avec 72 % des entreprises de la MRC de Deux-Montagnes.  Parmi ceux-ci, mentionnons le Centre hospitalier Saint-Eustache, le CLSC Jean-Olivier-Chénier, la Commission scolaire de la Seigneurie des Mille-Îles, la ville de Saint-Eustache, le Groupe Mathers, Wal-Mart et le Super Club Aqua Club de Pointe-Calumet.
  • Au cours des 5 dernières années, plusieurs centres de la petite enfance ont vu le jour.

EN CONCLUSION

La MRC de Deux-Montagnes fait partie de la région des Basses-Laurentides. À une économie traditionnellement basée sur l’activité agricole se sont greffé des activités industrielles et des services commerciaux et gouvernementaux desservant ainsi l’ensemble de la région.

La population de la MRC, qui comptait 81 415 habitants en 2001, est la troisième en importance parmi les MRC de la région des Laurentides.

Actualité et horizon économiques Secteur industriel

Consulter le journal

Édition #18
Édition #19

Une réussite d'ici

img

Noire & Blanche Inc.

Téléphone : 450 983-6100
http://noire-et-blanche.ca/

Témoignages

En partenariat avec le CLD, grâce au STA, nous avons su prendre un rêve, le repenser, le structurer et le mener à terme. En période de démarrage, rare sont les organismes qui croient d’abord en vous et en votre projet. Leur aide, par les outils offerts et le soutien financier, fut essentielle à notre réussite. Yan, Frédérick et Pascal