clddm

Oka

Oka

L’agriculture et l’activité récréotouristique font la réputation de cette municipalité. En saison, ces activités emploient une main-d’œuvre appréciable. Le Parc national d'Oka, d'une superficie de 24 km², offre aux amateurs de plein air une panoplie d’activités de loisir s’échelonnant sur les quatre saisons: baignade, voile, pêche, interprétation de la nature et ski de randonnée.

Le Parc national d’Oka compte l'une des plus belles plages du Québec. On peut admirer en ces lieux un calvaire érigé sur les flancs d'une élévation, parfois appelée populairement Montagne du Calvaire.

Le territoire est baigné par la rivière des Outaouais et le lac des Deux-Montagnes. Selon la saison un traversier ou un pont de glace permet de rejoindre la Montérégie. Le village est situé aux pieds de hautes dunes de sable. Une pinède constituée de milliers de pins et de sapins protège aujourd’hui le noyau villageois de l’érosion éolienne.


Quelques statistiques

 

Statut juridique : Municipalité Superficie de la zone agricole : 39 km2
Gentilé : Okois, Okoise Nombre de fermes : 60
Date de la fusion de la Paroisse et du Village : Population : 3 195 habitants
25 août 1999 Densité de la population : 53h/ km2
Circonscription électorale provinciale : Mirabel Nombre de logements : 1 225
Circonscription électorale fédérale : Argenteuil-Papineau-Mirable Revenu moyen des ménages : 59 060 $
Superficie : 70 km2  
   

 


 


 

Source: Statistique Canada, recensement 2001 et MAPAQ, avril 2004


Un peu d'histoire

Cette municipalité occupe le site de l'ancienne mission du Lac-des-Deux-Montagnes (1721-1867), établie à la base des deux montagnes qui ont donné leur nom au lac. La municipalité du village a été fondée en 1867 alors que la paroisse a été fondée le 20 avril 1875.

Suivant la tradition, le nom municipal et le gentilé, Okois, rappellent la mémoire d'un vieux chef algonquin s’étant illustré lors d’activités militaires à Châteauguay et dont la tribu a jadis foulé le sol d'Oka. Dans cette langue, okow signifie «poisson doré», variété que l'on pêche encore en face d'Oka. Ce nom, par ailleurs, évoque aussi spontanément le fromage d’Oka, produit très recherché autrefois fabriqué à la Trappe d'Oka, l'un des plus importants monastères cisterciens au monde, de même que l'une des écoles d'agriculture (1893-1964) les plus célèbres du Québec. Celle-ci acquiert le rang de faculté universitaire en 1908 et contribuera de façon importante au développement et au redéveloppement de l’agriculture, puisqu’à l’époque de sa création la fertilité des terres était épuisée suite à un usage abusif du sol.

 

Abbaye cistercienne d'Oka
Source : Mario Brunet
 
Vue aérienne du village d'Oka
La traverse d'Oka
Source : Mario Brunet
Source : Mario Brunet

 

Une réussite d'ici

img

B3CG Interconnect Inc.

Téléphone : 450 491-4040
b3cg.com

Témoignages

En 2007, le CLD m’introduisait à un regroupement de gens d’affaires œuvrant dans mon domaine. Ce réseau encourage grandement l’entraide locale. Que ça soit pour obtenir de l’information sur les ressources disponibles ou pour sensibiliser les élus aux différentes problématiques, le réseau du CLD est toujours là!